mercredi 29 juillet 2020

L'autoédition de livres en textes-images continue... et que d'histoires en perspective !

Après une activité artistique ralentie, voire modifiée, durant quelques mois par la force des choses, ma création de livres en auto-édition reprend et continue son petit bonhomme de chemin éditorial. Cette activité particulière, parce que placée dans mon parcours à cheval entre le mot et l'image, l'art, l'artisanat et la communication, est inaugurée en 2013 et 2014 ; je la reprends en 2019, après plusieurs années d'interruption consacrées à des formations qui ont été l'occasion pour moi d'affiner, en particulier, mes méthodes quant à la conduite de bout en bout d'un projet créatif graphique et littéraire. 


Je le rappelle, mes toutes premières publications (Extraits de filles et Peurs : Images & Textes) qui feront dès que possible l'objet d'une actualisation (de contenu et/ou de maquette intérieure et extérieure) ont jeté les bases d'une envie créative qui se déploie d'abord, à travers la collection Horlart : le dessin de petit format, la série thématique, la technique graphique renouvelée, les variations de ton, de style ou de genre narratif selon le sujet de société (traité en filigrane)... 

La collection est née de l'envie de travailler concrètement de jolis objets, inédits dans ma création et fondés à la fois sur des liens textes-images privilégiant un certain "décalage", l'écriture créative et le dessin à contraintes en couleurs et en noir et blanc.  Parce que je ne suis pas une spécialiste en matière de maquette, je privilégie des compositions épurées, allant à l'essentiel, et qui cherchent un équilibre harmonieux entre les éléments iconographiques, graphiques et textuels de chaque publication. 

(Pour se rendre visible et accessible par les internautes, ma création livresque s'appuie sur les possibilités et les potentialités offertes par les sociétés spécialisées dans l'auto-édition, chaque recueil disposant de son propre espace de présentation en ligne. Enfin, grâce au système d'impression à la demande, je peux gérer facilement mes micro-stocks de livres.)


La collection Horlart, c'est par conséquent, dans des objets à lire carrés et de petit format (15 cm x 15 cm), présenter un ensemble d'images unies par un lien thématique et graphique (et que j'appelle séries) associées à de textes (récits poétiques en prose, poème unique,  micro-nouvelle, portraits et autres formes littéraires brèves) écrits ou réécrits pour les besoins de l'édition. La collection a aussi à cœur de valoriser un autre accès au texte littéraire, la lecture à voix haute : je  propose, pour chaque publication, une petite surprise audio accessible avec un flashcode placé à la fin de l'ouvrage ; le texte lu est hébergé sur ma plateforme d'écoute Lis-Moi Tes Mots.

La collection Horlart s'est enrichie d'un quatrième livre intitulé On veut de l'amour : 16 récits brefs et quelque peu mélodramatiques, dont voici une présentation en 13 images. Retrouvez le commentaire les concernant sous l'animation en .gif :


1 - Série d'origine dessinée au feutre (et au feutre pinceau) au fil des jours du mois de février 2018,  sur des feuilles de papier carrées de 9 cm x 9 cm ; 2 - Extrait du texte du récit bref et poétique rédigé en février 2020 et intitulé Un + Deux = Trois ; 3 - Je reprends le dessin de mes 28 personnages qui  accompagneront les textes, je change de support et pour colorer mes cœurs verts et roses, je remplace le feutre pinceau par des crayons de couleurs  ; 4 - Une figure féminine terminée qui se retrouvera à la page 7 du recueil ; 5 - Je fais mes premières recherches pour le titre initial choisi : Doux - amer  (ou Doux Amer) ; 6 - Tous les nouveaux dessins sont terminés et cette étape me remplit de joie à chaque fois ; 7 - Impression du chemin de fer du projet comportant 64 pages, 16 textes et 32 images ; 8 - Mise en page d'un récit avec ses deux images en vis-à-vis ; 9 - Une maquette d'essai est réalisée, toutes les pages sont reliées entre elles, je peux mieux apprécier l'harmonie de la composition d'ensemble ; 10 - Une seconde recherche pour un second titre : On veut de l'Amour ; 11 et 11 bis - J'hésite, je réalise deux  couvertures d'essai ; 12 - Le livre est quasi terminé ; le choix du visuel de la couverture et du titre du livre est arrêté, les textes ont été relus et corrigés, les images mises au net. À ce stade, je commande à la société The BookEdition un exemplaire de mon livre qui, en quelque sorte, me sert de BAT (bon à tirer). J'ai hâte de découvrir le résultat final !


Confidences, confidences... Je profite de ces instants propices à la confidence pour écrire quelques mots sur le choix du thème : l'amour. Ce n'est pas du tout un hasard si les dessins comme les textes d'origine ont été faits durant le mois de février. J'ai tendance à suivre les événements, anniversaires, fêtes et célébrations du calendrier. Ils sont comme des rendez-vous au cours desquels ma création qui se soucie peu, en général d'aborder des thèmes porteurs (d'autres diront peut-être bateau ou tarte à la crème), s'astreint, pour le plaisir et le défi,  à réfléchir à ce que ces dates qui concernent tout le monde  — à priori — lui inspirent comme formes, histoires ou projets singuliers. Ces célébrations sont des appels à me connecter à une pensée que je suppose collective, mais pas unique et c'est justement l'idée, proposer DES regards sur un même sujet. 

Du 14 février au 13 septembre, le Musée de la Vie romantique propose un parcours d'exposition réunissant quarante œuvres contemporaines autour du thème du cœur et du sentiment amoureux... comme quoi, le sujet inspire toujours et a encore de beaux jours devant lui ! 

 -------
Pour découvrir toute la collection Horlart, rendez-vous ICI

Pour découvrir ma démarche de projets autour de l'objet livre, rendez-vous  

Pour découvrir la première version des textes et les propositions de lectures à voix haute qui les accompagnent, rendez-vous PAR LÀ.

© ema dée

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Ema Dée vous remercie de votre curiosité et de votre visite. À bientôt !