mercredi 31 janvier 2018

Z comme Zizanie à tous les étages... ou Comment se termine provisoirement une expérience d'écriture.

... Te souviens-tu de ton arrivée à Lans-en-Vercors ?

Vous vous bousculez pour entrer dans la chambre, hurlez pour décider qui prendra le lit du milieu. Sans demander la permission, tu te jettes sur celui juste derrière la porte, idéal pour être vue, réveillée, disputée la dernière par la monitrice. Tu ouvres ta valise, et de joie, tu balances son contenu en l'air : ce sont chaussettes, culottes, sous-pulls, robes qui valdinguent. On te regarde, interloquées, on s'esclaffe à l'unisson, on te suit, et bientôt, les pulls, les pantalons, les bonnets volent. Une rumeur venant du couloir t'arrive aux oreilles : tout le couloir fait la fête ! Tu te saisis de ton oreiller et vlan ! dans la tête de ta voisine qui riposte, des plumes jaillissent, une fille s'étrangle de rire, quelqu'une hennit, jusqu'à l'arrivée de la mono...

*

Et c'est dans la zizanie intégrale que se termine cette première expérience d'abécédaire de mes souvenirs publiés quotidiennement. 

À bientôt pour de nouvelles révélations !

p.s. : lisez la lettre Y

© ema dée

mardi 30 janvier 2018

Y comme Yeux...

... Te souviens-tu de la générosité des solitaires ?

Ses cils de jolie demoiselle. Longs et courbés. Ses prunelles dorées iridescentes. L'accent circonflexe de ses sourcils. Les mille et une histoires buissonnières, ultramarines ou enneigées qui plissent ses paupières laiteuses. Son rire bouclé et ses airs de chat gourmand quand il t'a tendu son sac de friandises. Par erreur Tu te goinfres. Ses jolis cils, longs et satisfaits...

p.s. : lisez la lettre J
 
© ema dée

2018 : l'année de toutes vos fermes résolutions ?

Chères lectrices, passionnés internautes !




Voici que viennent les temps rituels,
l'année 2018 à peine née, se tient
déjà debout 
droite sur ses deux jambes - au taquet.
Prenons le temps 
de nous dessiner 
un chemin 
à notre mesure, 
approprié, ajusté.


Voici que viennent les temps convaincus,
à faire
sinon autrement,
constantes et régulières,
des choses humaines,
et à défaire,
sinon dans l'instant,
peut-être tranquillement,
au fil des jours qui s'égrainent,
vos savantes vues
perspectives et anxiogènes


Voici que viennent les temps actifs,
à écarter 
d'un geste prudent,
utile pourtant,
les résolutions
saugrenues,
et  à collecter,
le cœur vaillant,
les idées fraîches
et bienvenues.

 
  
Le Horlart vous souhaite une belle ane 2018 !

p.s. : et si vous n'avez pas d'idées fraîches et bienvenues, cliquez ici, il y en a plein ! 

© ema dée

lundi 29 janvier 2018

J comme Jeux de cour...

 ... Te souviens-tu de ta cour de récréation ?

Tu as gagné à la foire un sac de billes, en verre, de toutes les couleurs, tu en as des petites mais heureusement il y a aussi un calot : terrible !... Avec ton argent de poche, tu t'es acheté un élastique au supermarché, vendu dans son emballage en carton, rectangulaire et plat, c'est la promesse de sauts et de figures à n'en plus finir... On t'a offert un Hula hoop, pas le rose et blanc pailleté comme celui de la fille la plus populaire de ta classe, mais quand même, le tien a l'air bien plus grand, vous pourrez vous y mettre à deux dedans, ça ne sert à rien mais toi seule peut offrir ce luxe...

p.s. : lisez la lettre N

© ema dée

dimanche 28 janvier 2018

N comme Nuits étoilées...

... Te souviens-tu de tes calculs combinatoires ? 

Dénombrement d'étoiles. Chaque soir, ta comptabilité extraordinaire. Chaque nuit, c'est ton inventaire astral : tu comptes les étoiles. Cité des Hérons, dans une banlieue lointaine et tranquille, depuis ton petit balcon, au rez-de-chaussée. Le point de vue n'est pas surplombant mais il est pile au bon endroit. Dénombrement d'étoiles. Tes yeux vers le ciel ; ta rétine comme point de mire. Peut-être. Parfois c'est l'envahissement, le ciel de tes nuits scintille. Tant. Suffocation. Vertige. Tu reviendras demain. Sûrement. L'été commence à peine...

p.s.: lisez la lettre Q 

© ema dée

samedi 27 janvier 2018

Q comme Querelle...

... Te souviens-tu de ton grincement de dents ?

Les querelles sont bien connues de celles et ceux qui s'entendent mal : ils crient justement pour que l'autre écoute, enfin. Les querelles sont également très familières à celles et ceux qui font peu de cas de la vaisselle, des fenêtres, des oreilles délicates de leurs voisins et de l'âme - encore plus délicate - de leur progéniture. Mais, il est une forme de querelle d'une autre nature, peu expérimentée car moins spectaculaire : la dispute silencieuse. Lancinante comme un mal de dents, elle commence en se faisant la gueule sans raison, et elle s'éternise des jours des mois juste parce qu'on en a envie. Tu as expérimenté une fois cette sorte de dispute ; ta mâchoire s'en souvient encore, c'était avec ta meilleure amie, en 4ème...

p.s. : lisez la lettre K 
 
© ema dée

vendredi 26 janvier 2018

K comme Kleptomanie...

... Te souviens-tu des rayonnages débordants de marchandises ?

Tu vas souvent au supermarché juste avant de rentrer chez toi. Avec ta meilleure amie. C'est pour vous un lieu de déambulation, ludique et créatif, qui fait oublier la perspective des devoirs pour le collège et des corvées domestiques. Tu n'as pas vraiment faim, en général, mais tu ne résistes jamais très longtemps à l'invitation que ta copine te lance : ouvrir un paquet de barres chocolatées, se goinfrer en pouffant de rire et sortir par les grandes portes coulissantes du magasin,  avec un spécimen ou deux dans les poches...

p.s. : lisez la lettre O
 
© ema dée

jeudi 25 janvier 2018

O comme Oiseau blessé...

... Te souviens-tu de tes gestes vétérinaires ?

Parfois, tu joues seule dans la petite cour derrière l'immeuble où tu habites depuis quelques mois. Juste derrière la porte qui ouvre sur cet espace de liberté, il y a le local à poubelles, et là, un jour où tu te sens plus seule que jamais, tu trouves un oiseau. C'est un pigeon. D'ordinaire, le pigeon t'horripile. C'est différent aujourd'hui. Le volatile peine, sautille mal, gauche, il traîne derrière lui son aile droite, blessé. Il y a du sang coagulé sur ses plumes. Tu revêts ton manteau de douceur et tu t'approches. Comment le soigner, te demandes-tu, est-ce qu'on peut poser sur une aile un pansement Urgo ?... 

p .s. : lisez la lettre X 
 
© ema dée

mercredi 24 janvier 2018

X comme Classé X...

... Te souviens-tu de la transmission interdite ?

Il t'arrive d'être seule à la maison le samedi. Les parents sont partis, tu es assez grande pour te garder toi-même. La confiance... L'occasion idéale pour regarder la télé sans t'priver ; tu imites ton père, tu zappes de chaîne toutes les deux minutes en ajoutant des commentaires graveleux ; tu ris de ta propre bêtise. Mais un soir, tu es comme scotchée à l'écran : au programme, entre une pub pour la lessive et une émission littéraire, deux corps nus, agités, curieusement enlacés, apparaissent derrière des zébrures blanches qui tressautent. Et face à toi, soudain, l'image troublée d'un pénis poilu...

p.s. : lisez la lettre G

© ema dée

mardi 23 janvier 2018

G comme Goûter fruité...

... Te souviens-tu de tes mixtures colorées ?

C'est THE produit tendance de tes années de primaire qui tient en quatre lettres : T-A-N-G. Rappelle-toi le jus de fruits en poudre à diluer dans l'eau qu'on s'arrachait à la récré ! Tu aimais tes goûters festifs avec les petits sachets en alu éventrés, la poudre en minuscules grains colorés renversés sur la toile cirée, les tourbillons mousseux dans ton verre, tes doigts teintés ou ta langue qui vire au jaune-orange-rose, tes papilles au goût citron, fraise, framboise, so tropical et tes yeux qui pétillent...

p.s. : lisez la lettre F

© ema dée