mercredi 7 novembre 2018

Viens-t-en ma colère et explose donc !

Ô toi, internaute au petit cœur passionné gonflé d'interrogations et de révoltes intestines, à qui il prend parfois l'envie de proposer toutes fenêtres largement ouvertes, un vacarme vocal matinal de bon aloi. Ô à toi qui ne peux dresser qu'un poing mutique à la face rubiconde du monde qui ne fait que sourciller à ton passage, le mot qui suit* est pour toi :

Colère : remède vitaminé vendu en gélules, en cataplasme ventral ou en solution buvable, délivrée sans ordonnance. Préconisé pour soulager impatientoses en plaques, administrites aiguës, rongites de l'ongle et autres désordres humoraux ou comportementaux affectant tout ou une partie de l'individu. Existe en quatre parfums : vert - amertume, rouge - sanguin, pourpre - explosif et jaune - contrition. Agit en profondeur sur les contractions intestines, dynamise les sourcils renfrognés, sculpte la ride du lion, colore le teint et insuffle à toute la personnalité une énergie bruyante capable de tout fracasser sur son passage. Effets secondaires observables : pris en dose légère, bégaiements, tremblements physiques, perte de cheveux, bris de vaisselle et projection d'insultes ; pris à forte dose, probable développement du phénomène de la babine mousseuse, de l'oeil fou ou de l'index crispé. Peut néanmoins s'utiliser en traitement préventif, d'appoint ou curatif, les résultats sont les mêmes : l'individu explose d'une rage salutaire qui n'a qu'un seul but, atteindre un mieux-être radical. (À suivre)

Merci de votre attention. 

* La lecture assidue d'Achille Talon de Greg peut expliquer cette affectation momentanée du langage.

© Pour un petit lexique de la vie ordinaire/ ema dée

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Ema Dée vous remercie de votre curiosité et de votre visite. À bientôt !