dimanche 17 mai 2020

Confinement 9 1/2 : Je participe à "Mange Tes mots confiné"... et vous ?

Le confinement, parce qu'il a mis à distance a contribué à donner naissance à des "rassemblements", à renforcer ou à amplifier ceux qui existaient déjà ; côté création, il a été et est encore l'occasion d'expérimenter des propositions artistiques nouvelles et des modalités inédites de promotions de l'écriture créative et de la lecture d'invention des autres (et de soi, dans la foulée !)

Aussi, j'ai répondu oui ! à l'invitation au partage collectif de textes inspirés et inspirants lancée par Ginkgo (la poétesse-collectrice de textes) et Galatée (la poétesse-brodeuse des fils entre les textes), pour une formule confinée de son Cabaret littéraire Mange Tes Mots. J'ai dit oui, mais avant, je suis partie explorer mes archives textuelles. C'est qu'il y a à chaque édition du cabaret du bien joli monde, avec plein la bouche direct dans les oreilles le cœur l'imagination le cerveau le corps (et sous la peau) des mots poétiques des pensées chantées des cris rimés des slams contextuels des histoires collectives et individuelles des rythmes bruités des sons vocaux et des mots artistiques... connectés.  

Il s'agit donc d'apporter son onde particulière à la grande vague. Il s'agit de la bien choisir. Forte. Sincère. Affûtée. J'ai donc ouvert mon classeur dédié, j'ai rouvert des dossiers, j'ai fouillé dedans, j'ai creusé dedans, j'ai déterré des choses.  


Des textes ébauchés, des élans avortés faute de temps ou d'intestin, des textes "achevés" qui n'avaient pas encore émergé à la surface de l'écoute, ou mérité une tribune, parce que de mon point de vue, trop verts, non, pas assez de corps ! Des choses manuscrites dont il a fallu que je soupèse le potentiel inspirant. La pertinence. J'ai enfoncé mes dents dans la pâte littéraire pour évaluer sa densité narrative ou poétique. Et puis, à un moment donné de mon autocritique, je me suis dit : billevesées que tout cela !  Je me lance...  encore ! Qu'importe l'insistant et tenace sentiment d'inachevé. Sus au partage !  

Les  textes m'ont remerciée ; éclore et fleurir à l'air libre, ils n'attendaient que cela !

MTM confiné me permet de découvrir à distance et tranquillement des voies et des voix féminines et masculines d'expression plurielles, chacun(e) d'entre elles apportant son univers visuel, sonore, narratif, sexy, rageur, ensorcelant, drôle, englobant, suave, doux-amer, cynique, engagé — engageant. Pour ma part, je proposerai d'abord, A.I.P, un ensemble de trois textes issus d'un abécédaire poétique personnel puis Vision obsession (paroles ruminantes), une répétition du détail garantissant la guérison (paraît-il), extrait d'un projet poétique sur des réflexions en prose longuement mâchouillées. Petite (re)plongée dans les évènements collectifs des semaines du 24 avril et du 8 mai.  

MTM confiné, c'est enfin deux sets qui promettent aux auditeurs et aux auditrices de faire des bonds d'un univers à l'autre ou de glisser d'une individualité à l'autre, de paroles dites en paroles susurrées, lâchées, murmurées, scandées...
 
*Extraits de la séance du 24 avril 

Voici l'ensemble des contributions sonores du premier set du MTM #3 (avec la mienne), précédé du lien soundcloud pour y accéder : 

https://soundcloud.com/mange-tes-mots/mange-tes-mots-edition-confinee-3-1e-set-24-avril-2020

Dans le 1er set, il y  a :

Malam - Icare
Ginkgo - Paris coule
Matthieu - Crevasse
Tonk - Les fourmis rouges, sur une musique de Sumac-dub, "Intro"
Selima - Canicule d'automne
Hortense - Ivan Ivan, sur une mazurka de Zef
Konstantin - Je continue
Paul - Parmi les Dieux
Hélène - La ballade des consumées
Lucie Joy - For your scars
Zoé - C'est toi c'est moi que je vois / La peau toute pareille / La femme sans âge
Birds on a Wire - Sur la place
Ferdinand - Je refuse le trône
Karasu - Reprise de Nirvana, "Rape me"
Ema - A.I.P.
Sarah - Ptérodactyle, sur une musique de NiGiD
Rosa - Vivantissime
Kat' - Hallucinations
Alexandre - J'ai dévissé ma tête 
Galatée - Feu d'ombres (Chanson Intérieure)  


* Extraits de la séance du 8 mai :

Il y a, comme pour la séance précédente de MTM, deux sets. Voici le lien soundcloud pour accéder à l'ensemble des contributions sonores du second (la mienne y compris) :

https://soundcloud.com/mange-tes-mots/mange-tes-mots-edition-confinee-n4-2e-set-8-mai-2020?fbclid=IwAR0zc174LPKUyx3R9ur-yYgKDPqdrVfXT-WAryxzvhUjSk4SMf1F3sEY3Jg 

Le 2ème set, c'est : 

Ginkgo - Être femme
Zoé - Journal de mes oreilles
Lucie Joy - Witch
Sarah - Tarte à la fraise
Zinda - Chechta/ Peinture Noire/ Cejia Stroika/ Rayon d'or
Virginie - J'ai mal aux fesses
Eline - Ta bite
Pussy Chérie - Posé sur nos lèvres
Le Ratel - Chronique vitaif du ratel
Gaëtan - La Diva aire
Nesrine - Je coule...
Ema - Vision obsession - Mes paroles ruminantes
Lizzo - Juice
Chloé - Trente milliards
Joséphine - Amazone
Aurore - Radio Hors Laloy, Réveiller l'invisible, partie 1 et 2, Manifeste et Psychomachie
Anne-Michèle  - Parce que ! / Devant ma fenêtre
Sylvain - Rimbaud
Madame Adèle - Confiné.e.s
François - Gwaenden
Ferdinand - Des flammes sur la mer
Polonez - Déclamer


Bonne (nouvelle ou première) écoute et très bonnes (re)découvertes !

© mange tes mots © tous les artistes  © ema dée

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Ema Dée vous remercie de votre curiosité et de votre visite. À bientôt !