mardi 22 janvier 2019

Résolution n°14 - 2019 : Faire de ses proches des héros.

Trouvons mille occasions de fêter, célébrer (en images, en musique), mettre sur un piédestal, ériger une statue à l'effigie de, peindre le portrait en pied... de celles et ceux qu'on aime, qui nous inspirent, nous soutiennent dans l'effort comme dans la réussite et nous regardent en ami(e), en collaborateur(trice), en guide, en confident(e) privilégié(e), en complice, les yeux scintillants mais le sourcil attentif... Trouvons mille occasions d'(ré)écrire leur parcours...

Connaissez-vous l'étonnante histoire de Thomas "44 fingers" ? 

https://nsm09.casimages.com/img/2019/01/23//19012311183614387616088216.jpg

Il aurait pu s'appeler Trinita, Django, Sabata, Ringo, Providence, Personne ou King ; être impitoyable, devenir un truand en poncho élimé, une brute jaune vif, un cinglé ; travailler comme mercenaire, tueur de l'Ouest ou justicier solitaire, et ce, pour un poignée de dollars et des kilos de plomb ; il a choisi d'être bon, défendre la blonde et le shérif ; mais dans un grand duel avec cinq hommes armés,  il prend un jour un colt blanc et une corde, brisant le grand silence ; à la tête d'une horde de vautours, il va, vient et parfois, tire s'il le peut ; 800 balles ! ; le vent de la colère dans le dos, il prépare des cercueils pour les salopards aux gâchettes d'or ; lassé des histoires de massacres au Texas la révolution est au rendez-vous il se pose à l'Est de la haine, achète un commerce de hasard, se taille un costume pas de cloche ! celui, respectable, d'un gentleman, d'un spécialiste, d'un as, un sacré génie en bottes de cuir qui fument...  et fait se pâmer les dames. Pourtant, dans les cercles privés, Thomas "44 fingers" reste, en dernier recours, un pistolero du dé, hors pair et recherché, dégainant sa chance plus vite et plus précis que son ombre...  

Ô, réjouissant jour du face à face avec le jour de son illustre naissance ! 

Dans les saloons, les loyales troupes du cow-boy unchained au regard d'acier se frottent les mains et la panse... La pampa sera festive.

Une légende qui se fabrique au fil du temps.

 © ema dée

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Ema Dée vous remercie de votre curiosité et de votre visite. À bientôt !