mardi 1 octobre 2019

#Inktober, le défi graphique, (re)commence... avec "Ring"


Hier a (re)commencé le défi  #Inktober. Petit rappel : initié en 2009 par le dessinateur et illustrateur américain Jake Parker, il s'agit d'un défi graphique, consistant en l'illustration à l'encre d'une liste de mots pré-choisis et ce, durant un mois le mois d'octobre , d'où le nom du défi. Pour célébrer ce rendez-vous artistique, chacun(e) est libre d'y participer en diffusant son(ses) œuvres en ligne, via son blog et/ ou les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram...) Mais pour bien jouer, il convient de connaître les règles, les voici :

1) Faites un dessin à l'encre (directement ou à partir d'une esquisse préalable au crayon) ;
2) Publiez-le ;
3) Ajoutez le # #inktober and #inktober2019 ;
4) Recommencez (le lendemain). 

Pour lire l'ensemble de ces règles (en anglais), c'est ici : https://inktober.com/rules

Voici la liste officielle des mots Inktober 2019* :


1. Anneau - 2. Stupide - 3. Appât - 4. Congeler - 5. Construire - 6. Costaud - 7. Enchanté - 8. Frêle - 9. Balancer - 10. Motif - 11. Neige - 12. Dragon - 13. Cendre - 14. Envahi - 15. Légende - 16. Sauvage - 17. Ornement - 18. Inadapté - 19. Lance-pierre - 20. Pas - 21. Trésor - 22. Fantôme - 23. Ancien - 24. Étourdi - 25. Savoureux - 26. Sombre - 27. Manteau - 28. Se balader - 29. Blessé - 30. Attraper - 31. Mûr. 

*Inventer sa liste alternative est possible, tout comme décider d'illustrer tout ou une partie des mots proposés.

Je ne résiste pas au défi J'ouvre un carnet A5 comportant 17 feuilles cartonnées teintées et je me lance...

Jour 1 : "Ring"
Encre de Chine, aquarelle et crayon bleu 

... Avec un cadre ludique supplémentaire, le temps : mes dessins seront réalisés, si possible, rapidement. Il s'agit plus de profiter de cette nouvelle invitation à dessiner pour traquer mes petites manies de perfectionniste que de réaliser une performance personnelle. J'assumerai et publierai ainsi le premier jet de chaque dessin réalisé, sans autocensure, je veux dire, dans toute sa "fraîcheur", son inachèvement ou sa naïveté...

... Je choisis cependant la formule du "dessin ponctuel", c'est-à-dire dessiner uniquement quand le mot du jour évoque quelque chose d'immédiat pour moi. Car, l'expérience du dessin à dispositif(s), éprouvée dans le cadre d'un projet texte-image (ou mot-image) en ligne mené durant plus de deux ans, m'a montré les possibles limites d'un dessin à contrainte(s). Lorsque cette contrainte est trop éloignée de mes préoccupations esthétiques, lorsqu'elle me semble artificielle, je "dessine faux".  

En bref : parfois, rien de pertinent, de nouveau, ne vient. Ça grince, ça coince et c'est long, maladroit, pénible : insatisfaisant... Et parfois, c'est comme des épiphanies, le cadre (ou contrainte) donné permettant découvertes et recherches de solutions graphiques inédites !

Ceci étant dit, précisé et présenté, à vos pinceaux, plumes, feutres (et crayons) et bon mois d'octobre à toutes et à tous

À suivre (ponctuellement) sur Twitter. 

© ema dée

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Ema Dée vous remercie de votre curiosité et de votre visite. À bientôt !