dimanche 3 décembre 2017

Les animaux en folie se présentent dans l'atelier d'écriture en ligne "Un mois entre nous"

Chères amies lectrices, chers amis lecteurs, fans d'expériences !

Il y a une semaine a commencé un atelier d'écriture en ligne expérimental baptisé Animaux en folie/ Un mois entre nous.

L'objectif ?  Faire écrire celles et ceux qui en ont l'envie et le temps ! autour d'un thème, grâce à une incitation différente chaque semaine. Tous les styles et genres de texte sont acceptés. Les productions textuelles - singulières et personnelles - ne peuvent pas excéder les 400 mots et sont publiées sur ce blog.

Je rappelle l'incitation de la semaine écoulée : Faisons les présentations
"Inventer la carte d'identité de votre animal. Nommez-la/ le, décrivez-la/ le et caractérisez-la/ le. Il ou elle aura sans doute un signe distinctif. Et laissez-nous découvrir de quelle créature il s'agit."

Aujourd'hui, trois voix chantent, chacune à leur manière, une animalité tour à tour, mystérieuse et changeante,  malicieuse, élégante et gloutonne ou gracieuse, joueuse et sauvage ! Saurez-vous deviner quelle créature émeut tant Joëlle ? Mais qui se cache derrière le doux patronyme de Michel ?

************************************************
Joëlle

Cet animal est sacré et solitaire.

Il n'aime pas que je l'approche car il se méfie des êtres humains, mais je me sens concernée par sa blessure. Sa taille est immense, il mesure plusieurs kilomètres. Je le vois voyager et traverser le ciel, l'espace, il y glisse silencieusement, respire avec plaisir, rit avec le peuple ailé, plonge dans les mers profondes, danse avec les habitants aquatiques, aime sentir les flots des mers et des rivières masser son corps. Dans ces moments, il est profondément joyeux et communique la bonté et la gaieté autour de lui. ...mais viennent épisodiquement les moments sombres où ressurgit sa rage et où il est capable d'une grande fureur et de destruction. Il parcourt alors les plaines désertiques, où le soleil le brûle, il se déchaîne, arrache la végétation, déracine les arbres, ouvre le sol avec ses griffes, rugit de douleur. Il se terre ensuite pendant des mois dans le ventre des montagnes, à l'abri de la lumière, près de la chaleur du feu du centre de la terre. Et se retrouve, s'apaise.

L'animal que j'ai choisi détient beaucoup de connaissance, de sagesse et de puissance. Qu'il peut mettre au service d'une noble cause. Mais il faut l'aider car il est perdu.

************************************************
Christine

Préambule :

Il était une fois trois petites bêtes qui en avaient assez d'être enfermées dans les comptines et dans les albums du Père Castor. Tant bien que mal, les voilà qui prennent place à bord d'un vieil avion, piloté par un Pinocchio au nez cassé et … Adieu le vieux grenier! Vive la liberté !
Ce fanfaron de pilote, heureusement épaulé par un criquet malicieux, manquait d'expérience.
Alors que nos trois fugitives rêvaient déjà à des contrées lointaines, l'avion dut atterrir tant bien que mal dans un grand jardin en banlieue parisienne …

… mon jardin ! Mais de quels animaux s'agit-il ?

Les savants les rattachent à la grande famille Gallus gallus domesticus.
Ce sont des coquettes, adeptes de la toilette et des bains de soleils, d'incorrigibles gourmandes, adorant les escargots de Bourgogne, elles sont utiles au jardin, quoique ...
Bref, vous l'aurez deviné, ce sont mes POULES !

Ces trois charades vous donneront leurs noms :


Mon premier est une lettre grecque.
Mon second est une exclamation.
Mon troisième est le début d'un prénom chanté par Serge Gainsbourg.
Mon tout est le nom de la première …
[pi-oh-Laet : Piaulette]
Mon premier est une céréale.
Mon second est une voyelle.
Mon troisième est le contraire de « haut ».
Mon tout est le nom de la seconde …
[riz-a-bas : Riaba]
Mon premier est une exclamation enfantine.
Mon second est une gigantesque toile.
Mon tout est le nom de la troisième...
[na-net : Nanette]

La première est une grand-mère, qui a emprunté sa robe à l'automne.
De nature craintive, elle s'exprime toujours dans un registre aigu, sur un ton plaintif, d'où son nom de Piaulette. Elle a cessé de pondre.

La seconde, de taille respectable, un peu boudinée dans un tailleur en tweed noir et blanc, se distingue par les couleurs de son plumage.Son nom « Riaba », qui signifie «bariolé» a été emprunté a un conte russe où il était question d'une poule aux œufs d'or. C'est une gourmande et une bonne pondeuse. Assez bavarde, sa voix gravite dans les alto.

La troisième est une jolie petite demoiselle, drapée dans une cape moirée, profilée comme une voiture de compétition, et vive comme ses cousines sauvages.
Minuscule à son arrivée, comme une ... nanoparticule, sa taille lui a valu le nom de Nanette. Quoique petite, elle pond régulièrement. Elle aussi aime beaucoup s'exprimer, avec des intonations rauques, voire nasillardes.

Voilà, les présentations sont faites !

************************************************
Thomas


Michel a une belle robe ocre constellée d'ocelles allongées,

Michel pèse treize kilos depuis qu'il a dévoré les oiseaux de madame Pelletier,

Michel a une queue de quarante centimètres qu'il fouette quand il est énervé,

Michel aime attaquer mes invités et les mordiller des oreilles jusqu'au nez,

Michel a de beaux yeux jaunes pleins de malice,

Michel tire la langue quand il fait des caprices,

Michel grogne comme un moteur de mobylette de la police,

Michel dort dans les branches de mon bananier factice,

Michel a la taille d'un enfant de trois ans,

Michel devient invisible quand on se promène dans la forêt d'Orléans,

Michel aime affûter ses griffes sur les bras en bois du divan,

Michel et sa famille sont en danger à cause des bûcherons et des mécréants,

Michel a l'ouïe et l'odorat sensibles,
Michel défend son territoire de manière infaillible,
Michel devient sauvage quand il pète un fusible,
Michel a l'air d'une grosse peluche impassible,
Michel a un ventre blanc tout doux,
Michel a la démarche féline et sait être discret comme un sioux,
Michel aime bien la chanson de Kirikou,
Mais Michel est tout de même moins surréaliste que Babou.

************************************************

L'aventure vous intéresse, vous interpelle, vous émoustille, vous taquine ? Faites une pause littéraire et osez prendre place à la table de l'inspiration ! Tout l'atelier est expliqué ici. Alors, à vos stylos, à vos claviers ! Vous pouvez participer en envoyant simplement votre texte pour l'incitation suivante sur ema.dee.creations@gmail.com

À la semaine prochaine avec Animaux en folie/ Un mois entre nous !

© joëlle ehrat  © christine camara © thomas cloué  © ema dée

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Ema Dée vous remercie de votre curiosité et de votre visite. À bientôt !