samedi 13 février 2021

Trois déclarations d'amour : c'est ta Saint-Valentin !

C'est la Saint-Valentin ! Et la minute, l'heure, le jour !, de se montrer tout particulièrement attentif et attentive à l'autre ; on n'attend pas forcément les journées de célébration pour fêter l'Amour, mais en ce jour de fête, quand même, on a mis les petits pieds dans ses grandes chaussettes, pardon, on a mis ses vastes petons dans les minuscules chausses, non, ce n'est pas ça non plus, préférons plutôt : on s'est mis sur son 14 pour se dire des mots forts, fous et fantastiques !

Sur Le Horlart, on aime à danser sur un rythme ternaire ; voici donc trois mémorables déclarations, un aphorisme suivi d'une image et deux lectures à voix haute, d'abord d'un poème-liste ensuite d'un monologue (à ne pas mettre entre toutes les oreilles) :

1 - La rose déclaration de la Couturière :"Être bien assortis-es, c'est aussi être semblables dans sa remarquable différence". 

Pour regarder l'image de l'amour de la Couturière, ouvrez les yeux, c'est juste en dessous :

Elle contient un petit test de vision binoculaire. Retrouverez-vous
les mots de l'amour dessinés au feutre qui s'y sont cachés ?

2 - La verte déclaration de l'Ogresse. Pour l'écouter, cliquez sur le cartouche ci-dessous :

Et pour lire les premiers mots d'amour de l'Ogresse, ce sera par là.  

 

3 - La rouge déclaration de l'Assassin. Pour l'écouter, cliquez sur le cartouche ci-dessous. Attention ! la violence cynique du texte peut choquer les publics non avertis.   

Et pour lire les premiers mots d'amour de l'Assassin, ce sera par ici.

Note : ce texte-ci emprunte certains de ses mots à des récits brefs écrits par l'écrivain québecois Yves Thériault ; le personnage du narrateur est, quant à lui, librement inspiré du personnage d'Irène dans "Sale affaire" (Quand la mère monte, un film de Y. Moreau et de G. Porte, 2004.)

©ema dée

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Ema Dée vous remercie de votre curiosité et de votre visite. À bientôt !