dimanche 19 avril 2020

Confinement # 7 : Je lis à voix haute le texte "Un peuple heureux" de Dino Buzzati... et vous ?

Cinquième et dernière plongée dans l'Oeuvre littéraire de Dino Buzzati (1906-1972) par tous mes moyens de création personnels actuels : le dessin d'illustration, l'écriture, la lecture à voix haute. Aujourd'hui, j'ai choisi le texte intitulé Un peuple heureux, extrait du recueil Nous sommes au regret de... publié dans Oeuvres, Tome 2 (éd. Robert Laffont, 2006).  

Entre portrait, "texte-programme" et utopie, cet écrit bref propose de "voyager" dans un pays où tout est organisé pour que les différentes couches sociales qui composent son peuple soient satisfaites, et ce, dans tous les domaines, armée, transports, logements... On y apprend, par exemple, le sens particulier que prend le concept de bonheur et à quoi peut tenir le sentiment de satisfaction plein et entier de toute une population, des manœuvres aux ministres et aux grands capitalistes...

À présent, la lecture ! Pour l'écouter, cliquez sur l'image ci-dessous :



-------
Le texte ci-dessus décrit donc une société idéale fondée sur une justice sociale qui se fixe comme objectif unique : la satisfaction des uns et des autres, toutes classes sociales confondues. Ainsi, aux plus riches, les honneurs et les biens les plus convoités, aux humbles et aux plus démunis, la richesse, la longévité, les beaux habits… un bonheur qui se réalise partout et pour tous selon un mécanisme de partages équilibré. 

Peut-être des questions se précipitent-elles ?... Je vous livre ma réflexion. À quoi tient le bonheur, vous savez, ce sentiment de plénitude, de contentement — l’accès à un degré suffisant de réalisation(s) ? Au matériel, au spirituel ? À l'autosatisfaction ou au bien-être ressenti par une collectivité d’individus ? Et, qu’est-ce que le bonheur ? Une donnée matérielle modulable selon les individus, un concept universel situé en arrière-plan des théories, systèmes et réalisations politiques, une vérité immuable ou au contraire, un état fragile dont il faut sans cesse interroger les fondements et en garantir la sauvegarde ? Enfin, est-ce une valeur contemporaine, je veux dire, un horizon réalisable concrètement pour les uns comme pour les autres ?  Ou une utopie permettant d'examiner — et d'évaluer périodiquement — le fonctionnement des sociétés successives ?

https://nsm09.casimages.com/img/2020/04/19//20041908022325192016752252.jpg

Difficile d’y répondre. Ne faut-il pas tenir compte, en premier lieu, des contextes socio-culturels singuliers, et dans le détail, des âges, des désirs et des lieux de vie de chacun(e), comme des possibilités et caractéristiques particulières aux pays, des relations qu’ils entretiennent avec leurs voisins et avec leur histoire — la Civilisation… ? Du moins, je le suppose puisque je n’ai pas la maîtrise des concepts relevant de la Philosophie ou de l’Histoire politique, de l'Éthique ou encore, de l’Administration publique.

C’est pourquoi Un peuple heureux m’a séduite. Grâce à  l’écriture fictionnelle de D. Buzzati, je peux supputer sans violence,  réfléchir sans entrave et jouir, sans risque, de perspectives sociales utopiques. Dans la situation que nous vivons aujourd’hui — le confinement — les livres, la Littérature, comme les Arts — l’expression artistique —, me semblent essentiels. C’est pouvoir envisager des univers parallèles, notamment, par le biais de l’imaginaire, contrée sans limite — à condition d’en connaître un peu la langue particulière — dans le vaste pays que représente la Création. Dans la situation posée par le texte, c’est offrir à la pensée une échappée belle, par le biais de l’écriture fantastique.

À mon sens, enfin, il ne s’agit pas, ici, dans ce « texte-programme » d’apporter une réponse définitive à la question de comment proposer un système fondé sur une justice sociale égalitaire viable. Il est davantage question, pourquoi pas ?, d’ouvrir un instant de réflexion, — une méditation poétique —, sur la réalité d'un bonheur unanimement partagé et durable.

Un évènement sonore généreusement relayé par Mots dits Mots lus à la maison. 

-------
Encore un peu de temps ? Écoutez donc mes lectures des semaines précédentes accessibles ci-dessous ; je les destine plutôt à un public adulte. Mieux encore : découvrez l'ensemble de mes "explorations sonores" (réflexions, poèmes, textes brefs...) disponibles en écoute libre sur mon espace  Lis-Moi Tes Mots.

- Lecture du 12 avril : J'enrage ; Des vieillards terribles - 21 minutes 08

 

- Lectures du dimanche 5 avril : Le rat ; Le rossignol ; Le plus beau du monde - 8 minutes 21


-Lecture du dimanche 30 mars : La vie ; Expertise judiciaire ; La maison idéale - 14 minutes



- Lecture du dimanche 23 mars : L'augmentation - 13 minutes



© ema dée

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Ema Dée vous remercie de votre curiosité et de votre visite. À bientôt !