vendredi 21 février 2020

De l'Amour/ 8

Une cité lumineuse dans une banlieue
Lointaine
Un boulevard morne serpentin la traversant 
Des automobiles le bordent lui sur tous ses flancs
Ici, en juillet le papillon turquoise est taquin 
Les herbes folles palpitent des pins suffoquent
Un mythomane à moteur à implosion multicolore 
Passe et repasse pétarade parfois 

Les rires-guêpes fusent devant la boulangerie
Une nuque rougit

Dans les appartements complices
Le coeur encagé des belles enrage
On a posé trois barreaux à la fenêtre de leur virginité
Sévères gardiens en fer griffé
Solides cadenas sur leur sexualité vorace
L'hydre de leurs désirs pubères charnels 
Et coupables 
Contre le bois contre l'inox la corolle-miroir
De plaisir las

Cinq corps battants en vacances
Sont en berne  

   

Note : ici, on peut suivre De l'Amour/ 7 et les autres.

©ema dée

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Ema Dée vous remercie de votre curiosité et de votre visite. À bientôt !