mercredi 19 février 2020

De l'Amour/ 7

Dans un lycée d'une contrée aujourd'hui
Archivée
Ses murs ajourés les tilleuls de sa cour
Ovale
Que le soleil darde que la pluie mugisse
Que de blanc l'air s'emmitoufle
Les filles portent la jupe courte et aventurière
Les garçons manqués vont chapeautés
Le pantalon retroussé avec bretelles fines
Et large ceinturon
Aux véritables mecs le petit nœud à pois
Sur chemise en damier et falzar droit
Boutonné haut
Les autres filles elles se métamorphosent
Continuellement

À la sortie une rumeur

Les franges coupées net cancanent
Le temps célibataire s'éternise à quand
L'amour le vrai qui émeut des heures entières ?
Les casquettes à hélices mâchonnent
Du bubble gum pêche-abricot devisant
Sur l'inévitable ennui
La jeunesse est bourrée de stases, non ?
Les ongles vernis tambourinent sur
Leurs rêves d'excitantes conversations
Qui partage sa pâte de fruits citron ?
Ou alors on s'embrasse ?

Dans les rues les bousculades

Les maisons sages sonnent
Les féroces canidés dévorent le paillasson
Bienvenue qui tente sa chance ?
Au croisement hilare les cris d'opérette
Les pleurs de pacotille
Des yeux pistache-réglisse insistants s'enlacent
Cependant 
Je Tu On s'appelle ?

 

Note : ici, on peut lire De l'Amour/ 6 puis les autres.

© ema dée

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Ema Dée vous remercie de votre curiosité et de votre visite. À bientôt !