dimanche 16 février 2020

De l'Amour/ 3

Il était une fois une demoiselle
Petite joufflue et bien replète qui allait
Et venait la poitrine rebondie les hanches grasses
Et dansantes par les couloirs braillards les escaliers
Tapageurs 
Une salopette Tony Boy en guise
de justaucorps des ficelles de laine tressées
Pour toute couronne un pompon mal fichu
Pour tout diadème et la chemise d'un rouge sang
fripé

La petite rebondie s'abîmait ses rondes prunelles
Dans les eaux mouvantes de la piscine collective
Égrainant l'ennui pesant d'être si mal pubère
À son âge d'autres sont plus charmantes 
Et si scintillantes et si attractives, se disait-elle
À son âge d'autres ont cessé d'être laides

C'est qu'elle ne se voit point telle que je la vois
Son sourire de goulue son regard solaire
Coincé entre ses doigts vierges ? Une divine mort
Souffla le criquet au thorax d'or posé sur son brin 
D'herbe
Balançoire de fortune pendue à l'air moite de l'été 
En vacances dans une contrée lointaine faite
De pierres claires et de citronniers

  

Note : ici, on rejoint De l'Amour/ 2  ou De l'Amour/ 1

© ema dée

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Ema Dée vous remercie de votre curiosité et de votre visite. À bientôt !